ENOES
Formations Expertise Comptable et Audit

DEC : réussir l'épreuve de soutenance du mémoire

Publié le 10 oct 2018

Avec son coefficient 4, l'épreuve du mémoire peut faciliter l'obtention du diplôme d'expertise comptable lorsque le candidat parvient à obtenir une note supérieure à la moyenne. Une note qu'il est tout à fait possible d'atteindre, à condition de bien la préparer !

Pour réussir son diplôme d'expertise comptable, un candidat ne doit jamais se contenter de viser la moyenne. S'il ne parvient pas à avoir la moyenne à l'épreuve de révision légale, il pourrait bien avoir quelques difficultés à décrocher son diplôme.

Et la moyenne générale de la soutenance du mémoire, toujours supérieure à 10/20 montre bien que de nombreux candidats la réussissent avec de bonnes notes.

Retrouvez ces quelques conseils et de nombreux autres, dans le livre blanc « Réussir son diplôme d'expertise comptable ».

 

Transformer le mémoire en opportunité

 

Pour réussir la rédaction du mémoire d'expertise comptable, l'exercice ne doit pas être vu comme une contrainte. C'est une opportunité pour le futur diplômé.

Opportunité de devenir le référent dans un domaine précis au sein du cabinet, opportunité de mener à bien un projet professionnel plus ou moins ambitieux ou encore opportunité de renouer avec une ancienne passion, les raisons ne manquent pas.

Le candidat passionné par son sujet saura parler de son mémoire avec la même passion et n'aura aucun mal à convaincre les examinateurs lors de la demande d'agrément ou de la soutenance. C'est pour cette raison que la recherche de sujet est une étape très importante.

 

 

Car « plus votre sujet vous plaira et vous intéressera, plus il y aura de chance que votre investissement soit conséquent. Cela réduira sans doute un peu plus votre risque d’échec » estime Kada Meghraoui, diplômé d'expertise comptable, enseignant à l'ENOES et professeur certifié en économie et gestion comptable, auteur du livre blanc.

Rappelons à ce stade que dans les cas extrêmes, c'est le sujet lui-même qui peut être refusé. Trop théorique, absence d'apport personnel, réflexion superficielle… ce sont autant de raisons possibles.

 

 

Bien préparer sa soutenance de mémoire

 

L'épreuve de soutenance du mémoire d'expertise comptable doit impérativement être préparée à l'avance. Rares sont les candidats capables d'improviser totalement les dix minutes d'exposé. Et la préparation est d'autant plus importante que le jury est souvent là pour « challenger » le candidat.

« Pour ce qui me concerne, j’ai pu bien entendu me présenter et exposer mon sujet. La soutenance a été pour moi un combat intensif à mémoire fermé. J’ai essuyé de nombreuses critiques et il m’a été posé de nombreuses questions, souvent de façon agressive (c’est comme cela que je l’ai perçu en tout cas). J’ai malgré tout gardé mon calme et répondu à toutes les questions du jury. » témoigne Kada Meghraoui.

Il faut aussi penser à relire son mémoire. « Les premières questions sont généralement à mémoire fermé pour permettre de vérifier que vous en êtes bien l'auteur ».

 

Et en cas d'échec ? Comment rebondir après un 4.2 à la demande d'agrément ? Que faire en cas de seconde ou troisième soutenance ?

 

Ce sont autant de questions et bien d'autres qui trouveront une réponse dans le livre blanc à télécharger gratuitement ici !